Sommaire ©


SATELLITES

.


Champs Morphiques
C'est Rudolph SHELDRAKE qui suppose l'existence d'un champ morphique enveloppant le vol de dizaines de milliers d'étourneaux leur évitant de se heurter lors de leurs déplacements malgré leur grand nombre.
Avec Emile PINEL ils arrivent à la conception que l'être vivant est directement et globalement environné de « Champs morphiques »

De la même façon, des expériences ont été répétées maintes fois : l'on apprend à des souris dans un laboratoire à PARIS de se retrouver dans un labyrinthe complexe. La durée de l'apprentissage est de mettons 5 jours.
Strictement le même circuit est reproduit le lendemain à TOKYO et à MELBOURNE ... les souris trouvent la bonne solution du circuit en quelques heures. Comme si la "connaissance" du parcours avait été transmise à l'autre bout de la planète à travers des champs morphiques et ce, instantanément !

Si l'on admet que l'être puise sa source au sein des champs morphiques sous une forme énergétique et informationnelle, il apparaît évident de remettre les choses en ordre au sein desdits champs pour arriver à la guérison de l'individu.

Satellites

Le Dr Claude MEUNIER étend son expérience médicale sur la seconde moitié du XXème siècle et observe que chaque fois que le patient subit un choc violent et brutal, il se produit des points de blocage qu'il détecte à l'extérieur du corps. Il appelle ces points d'énergie les « satellites » qu'il situe dans le champ morphique environnant le sujet.
Un contemporain, le Dr HADDAD, étudie les satellites et s'aperçoit que leur éloignement du corps est de moins d'un mètre s'il s'agit d'atteintes néoplastiques et infectieuses alors que les maladies de dégénérescence dépassent parfois les 2 mètres !

Il faut procéder à la « réintégration » des satellites dans le corps physique pour que ce dernier retrouve son intégralité, donc son bon état de fonctionnement.

Il apparaît que le satellite se situe au-dessus de l'organe perturbé (péri corporel) en même temps que se produit une autre formation de satellite, à distance identique, au-dessus de la trace hamérienne (péri céphalique) dans le cerveau du patient !
Faire réintégrer l'un se traduit automatiquement par la réintégration de l'autre ... Ce qui amène le Dr HADDAD à conclure qu'il s'agit d'un seul satellite de nature quantique dont la particule se projette à la fois vis à vis du foyer Hamer et de l'organe périphérique.

PRATIQUE
Nous détecterons la présence des satellites en parcourant avec le pendule l'axe genou-pubis du sujet (in situ ou sur sa représentation). Nous commencerons par le genou et terminerons par le pubis. Si nous utilisons un dessin, des graduations au nombre de 10 nous permettrons de connaître la date d'apparition du satellite selon la formule simpliste : chiffre lu (exemple 3) multiplié par l'âge actuel du sujet (par exemple 40) va nous donner (120) qui divisé par 10 nous donnera (12 ans), l'âge (approximatif) auquel le sujet a subi le choc générateur du satellite repéré. Cette indication peut être utile bien qu'elle ne soit pas indispensable à connaître !

Nous noterons les satellites détectés en partant du bas et en démarrant à 1. Il n'est pas rare de compter jusqu'à 7 satellites sur le même sujet !

Toujours au pendule nous noterons à quel chakra se rapporte chacun des satellites.
Nous évaluerons également leur distance par rapport au corps pour nous inquiéter de tout ce qui sera mesuré en-dessous de 1.
Il faudra découvrir à quel système (digestif, respiratoire, etc.) se rapporte le satellite et mesurer sa fréquence propre tout en notant celle du système dont il dépend. En effet c'est la fréquence théorique du système qui sera utilisée pour obtenir la réintégration de chacun des satellites.

Nous pourrons également repérer la situation hamérienne de chaque satellite sur le dessin des deux hémisphères du cerveau en comprenant bien qu'il nous faudra poser la question en prenant comme référence le n° de chaque satellite déjà détecté … leur positionnement pouvant être dispersé.

Contrôle
Nous prendrons soin de mesurer la disparition de chacun des satellites après notre intervention … et en surveillerons leur non-retour. Il est d'ailleurs fréquent d'observer dans les jours suivants l'apparition de satellites qui semblent se situer sur une couche différente de la précédente ! Ils seront à traiter de la même façon.

Antériorité Utérine
Nous pourrons, si besoin est, pratiquer la même démarche en parcourant le tibia, depuis le pied jusqu'au genou en recherchant les antériorités utérines éventuelles. Le calcul se fera par lecture directe, l'échelle (si utilisation d'un dessin)devra porter 9 graduations correspondant aux mois de la gestation. Le traitement sera identique.

©Début