Sommaire©


FRÉQUENCES


.


Nous savons que, parce que tout vibre, nous pouvons TOUT mesurer à l'aide du pendule.

Nous avons pu en traçant les différents corps nous prouver que minéraux, végétaux, animaux et humains disposaient de la même "étincelle"

Nous allons aborder dans les lignes suivantes, différentes mesures et expériences pour, dans un premier temps connaître la hauteur des vibrations de nos organes, et dans un second essayer de "redresser" ces rayonnements lorsque nous les découvrirons trop excités ou défaillants.

Comme toujours, nous insistons sur le fait que nous sommes persuadés travailler sur les champs énergétiques vibratoires de l'individu et que ce plan doit être considéré comme complètement différent du physique pur sur lequel travaille avec compétence notre médecine.

.


.


BASES


En avant-propos nous allons procéder à différentes mesures pour nous permettre de construire un petit appareillage léger, composé de différents pendules et de cadrans ... le tout venant en complémentarité de nos acquis précédents.

Nous allons mesurer :

- les fréquences des champs cellulaires H1, H2 et H3

- les fréquences de chacun des 7 chakras

- les fréquences de nos systèmes : nerveux, digestif, endocrinien, respiratoire, urinaire, lymphatique, cardio-vasculaire, neurovégétatif, immunitaire.

Nous considérerons que ceci est largement suffisant pour expliquer notre façon de raisonner et d'agir. Bien entendu nous pourrons par la suite compléter cet "inventaire" de nos mesures particulières pour répondre à tel ou tel problème.

Contrairement à mon éthique, à savoir : laisser le sujet répondre aux interrogations de façon personnelle, nous allons adopter mes propres mesures ... ceci pour faciliter la compréhension des exemples à venir alors que j'insiste pour que chacun procède avec ses mesures, même différentes des miennes.

Nous observerons au passage que nous travaillons avec des fréquences pas élevées du tout : en-dessous de 200 hertz !

.


Il nous suffira de nous reporter aux articles décrits dans APPAREILLAGE et principalement :
- chakras
- systèmes
... pour disposer des cadrans que nous allons utiliser.

Nous allons nous procurer :

- pour les trois champs trois boîtes de pellicule photo et coller les étiquettes portant les nombres : 20,76 Hz pour H1, 20,87 Hz pour H2 et 20,67 Hz pour H3

- pour les chakras il nous faudra sept boîtes portant 2,5 Hz pour Ch1, 5 Hz pour Ch2, 10 Hz pour Ch3, 20 Hz pour Ch4, 40 Hz pour Ch5, 80 Hz pour Ch6 et 160 Hz pour Ch7

- pour les systèmes nous aurons besoin de neuf boîtes : 18 Hz pour l'urinaire, 27 Hz pour le neurovégétatif, 44 Hz pour le cardiovasculaire, 65 Hz pour le lymphatique, 68 Hz pour le nerveux, 75 Hz pour le digestif, 83 Hz pour le respiratoire, 87 Hz pour l'immunitaire et 95 Hz pour l'endocrinien.

ATTENTION de ne pas oublier de valider nos boîtes une fois équipées pour qu'elles jouent parfaitement leur rôle d'émetteur statique.

Début©

.


PRATIQUE


En aucun cas nous commencerons notre recherche avant d'avoir posé la question sur la présence éventuelle de satellites... à ce sujet consulter le paragraphe CHOCS

Évidemment nous n'abandonnerons pas nos pratiques telles que décrites dans SANTÉ, mais nous pourrons tout de même alléger nos travaux d'approche en conservant seulement :

- la vérification de l'état de l'individu (avec son redressement éventuel).

- sans oublier le passage en positif de son habitat (voir GÉOBIOLOGIE).

- c'est le tracé limité à celui du premier chakra qui va provoquer notre action à base de fréquences


Champs Cellulaires
La présentation de chacun des pendules H1 H2 et H3 au-dessus de la représentation de notre sujet doit se traduire par une rotation positive si ce dernier est en parfaite santé.

Dans le contraire nous procéderons ainsi :

- mesurer la fréquence de son champ cellulaire H1 et la noter
- même chose pour H2 et H3
- appliquer sur la représentation du sujet le pendule H1 et noter le temps de giration.
- même chose pour H2 et H3
- présenter chacun de ces trois pendules pour s'assurer par leur bon sens de giration du résultat de l'intervention.

Chakras
La main gauche sur la représentation du sujet, penduler avec le généraliste sur le cadran des CHAKRAS en présentant bien le pendule juste sur le centre du cadran.
- noter le n° du ou des chakras indiqués par le pendule.
- mesurer la fréquence de chaque chakra impliqué et la noter.
- laisser tourner le pendule portant le n° du chakra et noter le temps de giration.
- aller jusqu'à la fin du dernier chakra à redresser ... sans oublier de noter.
- présenter à nouveau les pendules sur chacun des chakras redressés pour vérifier le résultat.

Systèmes
Nous nous servirons du cadran des Systèmes pour détecter le ou les systèmes défaillants.

Aprés détection il nous suffira de procéder comme précédemment :
- mesurer la fréquence du système défaillant
- éventuellement mesurer son pourcentage d'efficacité
- appliquer la fréquence du système
- noter le temps de redressement
- procéder à la vérification du résultat recherché.

Complément
Nous rechercherons, en posant la question ou en présentant le pendule sur le cadran des émetteurs, si nous avons besoin de compléter le travail effectué par la présentation de TDTR ou de Sphère ou de tout autre, avant même de procéder au tracé final.

Tracé final
Ce dernier tracé pourra lui également, se limiter à dessiner le rayonnement du chakra n° 1. Dans tous les cas il devra obligatoirement être effectué pour être certain du bon résultat de notre intervention.
Nous pourrons ainsi, en observant les tracés sur plusieurs jours, juger de l'évolution du retour à la normale.

Début©

.


CHOCS


Il faut savoir que, lors d'un choc physique ou émotionnel de grande intensité, il semblerait qu'il y ait un genre d'éclatement de l'énergie. Non seulement ceci se traduit par une grande perturbation dans le tracé des chakras qui affectent alors des formes plus ou moins contorsionnées dans des espaces plus ou moins éloignés du corps du sujet, mais également par des volumes d'énergie se propulsant à l'extérieur du corps physique.

Ces boules d'énergie seraient chacune accompagnées d'une image virtuelle se situant plus près du corps et sur laquelle il n'y aurait pas besoin d'intervenir directement car étant à considérer comme un simple reflet.

Nous appellerons désormais ces boules des satellites et leur reflet leur jumeau.
Lorsque l'on s'intéresse à la détection de ces satellites, l'on s'aperçoit tout d'abord qu'ils sont le plus souvent au nombre de trois, mais qu'ils peuvent être encore plus nombreux.
Encore plus éloigné du corps l'on détecte un point bloquant qui semble être le pilote des satellites !

Il semblerait que la réintégration du corps par les satellites soient indispensables à la remise en bon état du sujet.

Voici ce que nous vous proposons comme redressement:

Nous posons la question pour savoir s'il y a ou non la présence de satellites. Dans l'affirmative :

- Comme toujours nous partons de la repréensation validée du sujet dont nous avons écrit l'identité sur le traditionnel feuillet avec la silhouette.
- nous présentons le pendule au niveau du milieu de la ceinture de la figurine et observons la direction indiquée par le pendule. Nous tracerons alors une première ligne figurant l'axe du satellite n° 1. Je démarre toujours sur un axe situé dans le quart 9 - 12 h.
- nous recommençons la même quête et, à chaque fois nous traçons l'axe en y portant le n° du satellite.
- en tournant sur notre droite, nous continuons jusqu'à retrouver notre axe du satellite n°1, lieu de notre départ.
- nous demandons l'axe portant le point bloquant et nous le traçons. Personnellement je le trouve toujours dans le quart 12 - 3h.
- nous présenterons le pendule au point de départ ( le centre de notre figurine) et remonterons le long de chacun des axes pour tracer les satellites que nous marquerons d'un point.
- nous remonterons de la même façon pour tracer leur jumeau, que nous trouverons avant d'atteindre le point satellite.
- nous terminerons enfin par le tracé du point bloquant qui lui, ne possède pas de jumeau.

Nous pointerons du doigt chacun des satellites, jumeau et bloquant, tour à tour en présentant notre pendule sur le cadran des chakras et nous noterons à chaque fois le n° du chakra ainsi détecté.
- nous mesurerons et porterons à côté du n° du chakra la fréquence propre de chacun des points.
- nous présenterons sur chaque point satellite le pendule émetteur correspondant au chakra détecté pour ce point et noterons le temps de giration.
- Nous terminerons par le bloquant (nous négligerons les jumeaux).

Le lendemain nous recommencerons ce tracé et observerons les changements éventuels qui passeront par le cheminement ci-dessous:

- modification de la position des axes
- modification des n° de chakra jusqu'à ce que tous soient à 7
- modification des fréquences qui vont s'élever jusqu'à atteindre 999 Hz
- déplacement des satellites qui vont aller en se rapprochant du centre du sujet
- diminution du nombre d'axes jusqu'à devenir une seule ligne verticale coupant la figurine dans le sens 12 - 6 h avec répartition des satellites 1,3,5 sur la partie supérieure et 2,4,6 sur la branche inférieure ( ce sur un seul point qui leur est commun).
-le lendemain, disparition complète des satellites, des jumeaux et du bloquant.


Ce traitement des satellites est indispensable

Début ©

.


EXEMPLE

satel.gif

Exemple d'évolution des points satellites au cours de leur redressement.

.

exemple.gif


Ci-dessus le tracé d'un cycliste heurté par un véhicule automobile venant sur sa droite avec pour conséquence une rupture de la clavicule droite et plus de trente minutes de coma.

Entête©