Sommaire©


RADIESTHÉSIE

.

Science d’observation permettant d’accéder à la mesure des vibrations électromagnétiques émises par TOUT ce qui existe.

Prenez le temps de faire chacune des expériences proposées.
Notez les résultats et n’hésitez pas à recommencer la manipulation pour vous persuader des mesures obtenues.
Notez le jour et l’heure de chacun des essais.
Vous ne vous persuaderez des possibilités offertes que dans la mesure où vous serez convaincu des résultats de la manipulation effectuée.
Prenez également le temps de procéder aux découpages ou petits bricolages mineurs décrits dans le chapitre DECOUPES et TRACÉS pour disposer de l’outillage nécessaire à la réalisation d’un bon travail.

Sur ce, je vous souhaite de prendre grand plaisir à tout découvrir dans ce nouveau domaine

.

RADIESTHESIE n° 1

Nous débuterons par l’utilisation d’une pyramide ouverte sur deux côtés permettant l’introduction d’objets à observer … . Ceci sans intervention directe de l’opérateur.

radbis1.gif

.

En suivant les instructions de découpage nous partons d'une simple feuille pour tracer deux rectangles (chacun une demi-base) et deux triangles chacun (deux côtés) pour obtenir une pyramide ouverte.Les deux sommets, après pliage, étant joints par un point de colle, il convient d’orienter la pyramide en la plaçant sur une surface plane et en orientant deux de ses côtés parallèles à l’aiguille de la boussole. Notre pyramide est prête à l’emploi !

VIN.- Nous allons prélever la même quantité de liquide en provenance d’une même bouteille de vin et les placer dans deux verres identiques en forme. De préférence se procurer un vin légèrement acide. Le verre témoin sera laissé à l’extérieur de la pyramide tandis que le second sera mis à l’intérieur de cette dernière. Au bout de 20 minutes minimum l’on doit constater un léger développement des arômes et sentir que le vin devient plus arrondi sous la langue. Recommencer en laissant des temps d’exposition plus longs. Essayer sur des alcools.

SIROP.- Même expérimentation avec un sirop pur sucre pour voir se développer arôme et goût. Reproduire l’expérience avec un sirop de synthèse pour n’obtenir que de l’eau après exposition !

VIANDE.- De petits cubes de viande sont placés à l’intérieur (avec témoins à l’extérieur dans les mêmes conditions de ventilation et de température). Observer la momification.

FRUITS.- Des morceaux de fruits ou de légumes peuvent remplacer la viande. L’observation peut être faite sur des côtes de melon ayant déjà subi le début de moisissure … très intéressant. Des grains de raisin coupés en deux seront à l’abri de la visite des moucherons qui se régaleront des témoins posés à l’extérieur !

LAMES DE RASOIR.- Placer une vieille lame ayant déjà servi et la laisser quelques jours à l’intérieur de la pyramide. Prendre soin d’aligner la lame dans le sens Nord-Sud. Si vous connaissez la durée d’efficacité de votre lame préférée, veillez à la placer après usage à l’intérieur de la pyramide … la durée d’utilisation est facilement triplée.

Tout ceci pour nous persuader qu'il se passe quelque chose à l'intérieur de la forme pyramidale sans avoir à mettre en cause la "qualité" de l'opérateur.

.

RADIESTHESIE n°2

... Sans même savoir mesurer

radbis2.gif

. Nous allons pouvoir nous exercer à reconnaître la similitude d’essence, de qualité, de couleur, grâce à la CROIX DE VERITÉ.

LAINE .-Nous prenons un bout de tissu dans la main gauche (si nous sommes droitier) et nous présentons notre pendule, juste au-dessus du croisement des deux allées dessinées ci-dessus. Nous observons le sens de son balancement qui va, par exemple nous indiquer la position des aiguilles d’une montre lorsqu’il est 8 heures dix. Nous recommençons l’exercice en ayant pris un autre bout de tissu mais de qualité différente … nous observerons alors une direction différente du balancement. Nous retrouverons 8 :10 seulement si c’est de la laine, comme dans la première observation !

COULEURS .- En tenant des crayons de couleur différente, nous allons observer les mêmes réactions.

FEUILLES .- Vous pourrez répéter cette expérience avec des morceaux de verdure prélevées d’arbres ou d’arbustes différents … vous reconnaîtrez facilement la feuille d’où ils proviennent.

.

RADIESTHESIE n° 3

Tout Vibre

radbis3.gif

. Nous avons observé les différents mouvements du pendule : balancement, giration à droite, à gauche ou immobilité absolue. Nous pouvons passer à l’observation des vibrations de tout ce qui existe :

La mise en évidence des vibrations émises par tout objet peut être observée de la façon suivante :

BOITE.-Prendre une boîte en bois, en métal, en carton, en plastique, … la matière constitutive de l’objet n’a pas d’importance nous verrons ultérieurement que seule sa forme est importante. Présentons le pendule sur le dessus pour détecter, en nous déplaçant lentement un balancement (c’est son haut), sur un demi-cercle il tournera à droite (c’est la droite de l’objet) alors que sur l’autre demi-cercle il tournera à gauche (ce sera la gauche de l’objet). En allant plus doucement encore nous trouverons facilement deux axes perpendiculaires qui seront les axes Nord-Sud et Est-Ouest dudit objet. En retournant la boîte pour que son desuus devienne sa base, nous observerons que les phénomènes n’ont pas changé, sauf que nous obtiendrons en nous plaçant sur son dessus actuel que le pendule tourne à droite (confirmant ainsi que nous venons de le mettre cul-par-dessus-tête).

BASTAING .- Mêmes manipulations avec un bloc de bois pour objet … quelle que soit sa position dans le champ magnétique terrestre, mêmes observations que ci-dessus. Serait-ce la rémanence de l’orientation de l’arbre dont il est issu ? Pour vous convaincre du contraire, allez observer votre table en marqueterie où les bois sont alternés … et vous lui trouverez un haut, un bas, une droite, etc.

AUTRES .- N’hésitez pas à procéder de la même façon sur tout ce qui vous tombe sous la main, votre parent, votre chat, votre chien, votre fleur préférée, votre arbuste, vos lunettes de soleil, votre chaise, vos chaussures, … TOUT présente un haut, un bas, une droite, une gauche, etc.

.

RADIESTHESIE n° 4

L'utilisation d'une règle graduée

radbis4.gif

. CONFITURE .-Nous déroulerons un mètre métallique sur notre table. A son extrémité zéro nous placerons un pot de confiture et à la graduation 100 un paquet de sucre. Sur une ligne (figurée en pointillés sur le dessin ci-dessus) légèrement plus haute que l’axe de notre mètre, nous allons déplacer, lentement, notre pendule. Il se mettra à balancer dans le sens des aiguilles lues lorsqu’il est 2 heures moins 20. Continuons, jusqu’à obtenir un balancement comme si nous lisions 10 heures 20. Il nous faudra, très lentement revenir en arrière pour obtenir un balancement perpendiculaire. Si nous revenons pile sur l’axe du ruban, nous obtiendrons une giration dont le centre nous donnera le pourcentage de sucre contenu dans la confiture. Il nous restera à le comparer à celui porté sur l’étiquette !

.

RADIESTHESIE n° 5

Mesure au cadran des centaines

radbis5.gif

. FEUILLE .- Nous allons arracher une feuille d’une des plantes poussant sur le balcon. Nous la plaçons à notre gauche, bien à plat sur la table, et posons la main dessus. De l’autre main nous présentons le pendule sur le point central de notre cadran et nous observons de quel côté il va se diriger. Il va bientôt balancer sur le chiffre 100. Nous noterons l’heure de l’observation et reprendrons notre expérience chaque 15 minutes … pour observer la décroissance de la vitalité de la feuille séparée de la plante-mère.

CONFITURE .- Nous pourrons procéder comme ci-dessus et comparer le résultat avec celui obtenu en utilisant la règle.

.

<

RADIESTHESIE n° 6

Utilisation du pendule à trois nœuds

radbis6.gif

. MINERAL .- Un simple caillou, aussi petit soit-il, fera l’affaire … un simple gravier peut être utilisé. Nous observerons le comportement du pendule à trois nœuds placé au-dessus du minéral et tenu d’abord par le nœudle plus proche du poids, puis celui du milieu et ensuite le plus éloigné du poids. Nous notons nos observations.

VEGETAL .- Comme précédemment, nous allons prélever une feuille sur l’arbuste du jardin pour présenter notre pendule par chacun de ses trois nœuds … et nous notons.

ANIMAL .- Si nous disposons de la présence d’un animal domestique, nous ferons les mêmes mesures que ci-dessus. A défaut, nous pouvons expérimenter la chose sur un insecte de passage … si nous sommes suffisamment adroit pour le capturer.

HUMAIN .- Présentez le pendule sur la paume de votre main libre, à chacun des nœuds, observez et noter. Si une autre personne se prête à votre jeu, n’hésitez pas, de façon à confirmer vos observations.

La conclusion de ce qui précède est que : le minéral n’agit que sur le premier nœud, végétal et animal font tourner le pendule aussi bien au premier qu’au second … mais seul l’humain permet d’observer la rotation sur les trois nœuds.

Prenez le temps de réfléchir sur ce constat.

.

.

RADIESTHESIE n° 7

Mesure de l'état d'une chose

radbis7.gif

. OBJET .- Nous prendrons dans notre main gauche un objet, quel qu’il soit, pour mesurer son état. Nous nous servirons du cadran tel que correspondant à l’illustration. Le pendule sera placé sur le point central et nous laisserons le battement nous indiquer soit le quartier gauche (négatif), soit le quartier droit (positif). Si le pendule s’arrête sur la colonne centrale nous disposerons d’un objet neutre. Nous allons nous exercer avec tout ce qui nous tombe sous la main.

INDIVIDU .- Curieusement nous allons découvrir des humains répondant aux qualités de ces trois états.
Il ne faut pas conclure qu’un individu négatif n’est pas fréquentable, sachez que, au contraire, il a grand besoin d’être secouru car cette négativité mesurée provient le plus souvent de la négativité de son habitat

MAISON .- L’état d’un lieu d’habitation sera mesuré, tout d’abord, sous ces aspects de neutralité, négativité ou positivité. Nous pourrons considérer l’habitation dans son ensemble, pièce par pièce, sur place ou même sur plan.

.

RADIESTHESIE n° 8

Mesurer des sentiments.

radbis8.gif

. Nous pouvons nous exercer à l’aide du cadran alphabétique à apprécier le degré de sympathie que nous éprouvons pour un tel ou une telle. La première démarche sera de poser son index de la main gauche sur le centre du dessin et de présenter le pendule juste au-dessus. Il va balancer sur un trait qui nous amènera à une lettre. Le fait de tourner (à droite) sur ladite lettre confirmera que nous sommes, par exemple H. Nous le notons.
Nous écrivons le nom de notre meilleur ami sur un papier que nous plaçons à l’endroit où se trouvait notre index gauche pour observer la lettre sur laquelle va aller tourner le pendule. Nous obtiendrons vraisemblablement la lettre H ou l’une de ses voisines immédiates (G ou I). Il ne faut pas insister si vous avez une rotation inverse du pendule au lieu d’un balancement … renseignez vous sur l’état de santé de la personne.

.

RADIESTHESIE n° 9

Mesurer à l'aide du tableau

radbis9.gif

. Le propre de la radiesthésie est de mesurer pratiquement tout. Que ce soit le taux vibratoire d’une personne ou d’un objet, la profondeur d’une rivière souterraine, les dimensions d’une faille, etc. Nous savons mesurer à l’aide d’une règle (nous avons appris avec un mètre), nous avons déjà utilisé le cadran … maintenant nous allons décrire l’utilisation de la TABLE DE MESURE .

Nous prenons l’objet ou sa représentation dans la main gauche et nous présentons le pendule sur le cadran supérieur qui nous indique si nous allons mesurer des unités, des dizaines, des centaines, des milliers ou des dizaines de milliers.

Nous présenterons le pendule sur le cadran des centaines. Si le pendule se met à tourner en rond, c’est que nous n’avons pas de centaines à mesurer. S’il se positionne sur un nombre, nous irons vérifier la véracité de cette mesure en nous plaçant sur l’extrémité du rayon, juste au-dessus du nombre. S’il tourne à droite, c’est le nombre à retenir. S’il tourne à gauche, c’est que cette mesure est inexacte. Il faut reprendre alors la lecture depuis le centre.

Nous procéderons de la même façon pour lire les dizaines puis les unités.

Persévérez jusqu’à être familié de ce procédé, vous gagnerez rapidement le temps investi car ce processus est bien le plus rapide.

.

RADIESTHESIE n° 10

Découverte du disque équatorial

radbis10.gif

. Nous nous installerons confortablement devant notre table en prenant soin d’orienter, posé bien à plat, notre disque équatorial. Son axe 360-180 sera parfaitement parallèle à l’aiguille de notre boussole. Nôtre pendule présenté à la verticale de son centre percé, puis en face des grands axes : 360 – 90 – 180 – 270 sera observé parfaitement immobile !

Plaçons l’aiguille en enfonçant son petit côté dans le centre du disque et recommençons la présentation dans l’ordre décrit ci-dessus : le pendule réagit ! Nous avions positionné l’aiguille au gré de notre fantaisie.

Recommençons les observations avec l’aiguille positionnée en 360, puis mettons là sur le 90,

recommençons en la mettant sur le 270 … et notons les réactions du pendule.

Maintenant nous allons placer l’aiguille sur le 360 et présenter en face du 180 le pendule numérique 15. Il ne se passe rien.

Posons l’extrémité de l’aiguille sur la position 5, le pendule (toujours présenté au 180) se met à tourner très légèrement : il frémit !

Poussons l’aiguille sur le 10 et le cercle s’agrandit : le pendule prend de l’assurance.

L’aiguille étant juste sur le 15,le pendule fait des cercles plus larges : il ronronne de joie !

Par contre, si nous dépassons le 15 pour nous mettre sur le 20 … le pendule reste fixe !

Il ne nous reste plus qu’à faire le tour du cadran et recommencer avec chacun des 24 pendules numériques.

Nous retiendrons de cette expérience que l’énergie captée par le disque équatorial présenté dans le sens NS du champ magnétique voit son énergie captée à son 180 avec la possibilité de détecter les 24 fréquences constituant ledit champ magnétique. Nous pourrions même affiner la chose en considérant qu’il y a 72 fréquences puisque nous avons les trois positions pour une présentation d’un seul numérique.

.

<
RADIESTHESIE n° 11

Observation de réfraction

radbis11.gif

. Prenons une chute de bois de section triangulaire, un peu comme un prisme. Posons ce bois perpendiculaire à l’axe 360-180 du disque équatorial, à quelques centimètres de la sortie du 180. Si nous plaçons le pendule à l’extérieur, face au 180 … nous ne détectons plus rien, même après avoir ajusté l’aiguille au numéro de notre numérique. Si nous levons notre main de façon à élever lentement notre pendule, nous allons rencontrer un point qui va lui permettre de capter l’émission … exactement comme si ce triangle de bois avait joué le rôle d’un prisme pour l’étude d’un rayonnement lumineux !

.

RADIESTHESIE n° 12

L'antenne horizontale

radbis12.gif

. Nous orientons parfaitement notre antenne horizontale dans l’axe NS. Nous présenterons notre pendule généraliste devant l’extrémité Nord …pour ne rien remarquer. Par contre il tourne si nous le plaçons devant la pointe Sud. Nous allons faire de même avec les 24 numériques pour nous assurer que les 24 fréquences du champ magnétique terrestre sont présentes. Evidemment il en est bien ainsi ! Nous allons maintenant présenter les trois Hébraïques Physique, Vital et Mental pour constater que, en plus des fréquences numériques, notre antenne horizontale nous permet de détecter ces trois fréquences vitales !

.

RADIESTHESIE n° 13

Le disque équatorial non orienté

radbis13.gif

.

Nous revenons à notre disque équatorial parfaitement orienté … pour constater qu’il ne présente pas d’action sur nos trois Hébraïques, contrairement à ce que nous a permis l’antenne horizontale. Mai si nous les présentons pile au-dessus du centredu disque alors que l’aiguille est au 360 ils se mettent à tourner tous les trois !
Nous allons placer notre disque équatorial dans une position complètement étrangère à l’axe NS du champ magnétique terrestre pour reprendre nos précédentes observations … et constater que le disque équatorial se présente comme un véritable émetteur totalement indépendant du champ magnétique terrestre ! … Par contre il nous faudra orienter l’aiguille parfaitement au Nord pour que les hébraïques se mettent à tourner si on les place au-dessus du centre.

.

RADIESTHESIE n° 14

Utilisation d'un écran

radbis14.gif

. Nous utiliserons, si c’est possible, un aimant relativement fort,genre culot de haut parleur que nous placerons à plat devant nous.
Nous présenterons sur son dessus notre pendule généraliste pour le voir tourner si nous avons à faire au pôle Nord et balancer si c’est le pôle Sud.
Nous nous procurerons une simple feuille de papier noir que nous intercalerons entre notre aimant et notre pendule : le pendule n’est plus mis en mouvement.

Nous enlevons le papier noir … il tourne ou balance à nouveau !

Si nous observons le phénomène en utilisant une boussole à la place du pendule, nous verrons que le champ magnétique de l’aimant agit sur elle malgré le papier noir intercalé entre eux !.
Nous veillerons désormais à nous servir d’un écran de couleur noire : sous main, tissus étalé sur notre table d’expériences , de façon à éliminer toute interférence éventuelle d’une vibration gênante, vibration tellurique entre autres.

.

RADIESTHESIE n° 15

Enregistrement magnétique

radbis15.gif

. ENREGISTREMENT .- Nous allons utiliser un pendule numérique que nous allons poser juste à côté du micro d’enregistrement de notre cassette audio.
Dans la mesure où nous disposons d’une bande courte se déroulant sur moins de cinq minutes, nous enregistrerons les vibrations d’un seul pendule numérique. Si nous enregistrons sur une bande de 30 minutes, à chaque changement de pendule, (pas moins de cinq minutes d’enregistrement par pendule)nous dirons à haute voix « changement de pendule ».
Ceci sans préciser l’identité particulière du pendule allant être enregistré, mais dont nous aurons soin de prendre note pour pouvoir vérifier du résultat de notre expérience lors de l’écoute.

.

RADIESTHESIE n° 16

Lecture de l'enregistrement

radbis16.gif

. LECTURE DIRECTE .- Notre bande étant remplie (partiellement au début car notre impatience sera grande) nous allons passer à la lecture de notre bande. Nous passons sur écoute … pour constater que nous n’avons enregistré aucun son !
Nous rembobinons la bande et branchons notre casque en prenant soin d’introduire une règle entre les deux écouteurs de façon à obtenir un espace dans lequel nous allons présenter nos pendules numériques … pour nous apercevoir que seuls ceux qui ont été enregistrés précédemment tournent lors de leur écoute !

Nous recommençons l’expérience pour nous convaincre que nous venons de prouver que nous détectons bien des enregistrements électromagnétiques(non audibles, certes), mais bien émis par nos pendules numériques.

.

RADIESTHESIE n° 16bis

Avec l'eau en intermédiaire

radbis17.gif

. LECTURE HUMIDE .- Nous allons compliquer la chose en plaçant, lors de l’écoute de l’enregistrement d’un seul pendule, une bouteille en verre remplie d’eau du robinet entre les deux écouteurs de notre casque. Puis nous présenterons nos pendules numériques près de la bouteille pour rechercher celui dont la fréquence a été précédemment enregistrée …
Seul celui dont la fréquence a été enregistrée se mettra à tourner lorsque nous l'approcherons de la bouteille !

Nous aurons ainsi fait la preuve dela mémoire de l’eau ! …Attention de bien prendre soin, avant toute utilisation de l’eau de noter : son taux vibratoire et la présence des numériques en son sein. En effet, plus une eau est chargée en sels minéraux dissous et plus elle risque de contenir de façon naturelle, à la sortie du robinet, une ou plusieurs fréquences du champ magnétique terrestre, chose qui viendrait fausser notre observation

.

RADIESTHESIE n° 16ter

Plusieurs fréquences dans une bouteille

radbis18.gif

. Si nous voulons rechercher avec plus de facilité, c’est-à-dire sans contrainte de temps, nous pouvons enregistrer pendant des durées de temps de 20 secondes, les uns derrière les autres, quelques uns de nos numériques. En trois minutes d’enregistrement nous aurons ainsi à rechercher 9 fréquences différentes. Bien sûr nous aurons noté fidèlement les pendules numériques utilisés. Nous prendrons tout notre temps pour présenter la totalité de nos 24 numériques au voisinage de la bouteille.
Nous comparerons alors la liste de ceux qui auront tournés avec ceux qui auront été enregistrés en sachant pertinemment que nous ne pourrons détecter leur ordre d'enregistrement.

.

RADIESTHESIE n° 17

Enregistrement sur disquette d'ordinateur

radbis19.gif

. Au lieu de travailler sur un enregistreur de cassette audio, nous pouvons reproduire les expériences ci-dessus en utilisant un ordinateur. Son micro captera dans les mêmes conditions les fréquences de nos pendules numériques et nous pourrons envoyer une disquette portant le fichier d’enregistrement pour la faire « lire » en aveugle à un radiesthésiste ami.

.

RADIESTHESIE n° 18

Utilisation d'une éthérodyne <

radbis20.gif

. Nous pouvons aller emprunter à un atelier de dépannage radio un émetteur-radio de laboratoire. Si nous disposons de cet appareil nous pourrons, en balayant les gammes de fréquences, présenter quelques uns de nos pendules numériques pour repérer sur quels multiples ou sous-multiples de sa fréquence propre ( cela s’appelle des harmoniques) nous observons sa mise en rotation. Nous nous confirmerons dans notre affirmation : les pendules réagissent aux fréquences électromagnétiques.

Nous pourrons procéder à l’enregistrement des fréquences de différentes sources pour observer leur résultat sur des volumes d’eau rigoureusement identiques pendant des temps d’exposition semblables.
Nous décidons de remplir avec la même eau du robinet 5 petit tubes que nous mesurons au départ. Puis nous décidons de les présenter pendant 15 secondes devant :
- 1= l’antenne de sortie, de l’éthérodine calée sur la fréquence du pendule 30
- 2= le 180 de notre disque équatorial dont l’aiguille est positionnée sur le 30
- 3= le pendule 30 simplement posé tout contre le tube emplie d'eau
- 4= nous tenons le pendule 30 au-dessus du tube qui girera pendant 15 secondes
- … le 5 étant conservé comme « témoin »

Il nous suffira de mesurer : - le taux vibratoire - la présence du numérique 30 sur chacun des 4 premiers tubes pour constater qu’une modification identique est obtenue par 4 moyens différents.

Début©