Sommaire ©


DECOUPAGES

 

.

.

.

BIOMETRE de BOVIS ©

CADRAN BOVIS ©

CADRAN CAVITE ©

CADRAN de COMPATIBILITE ©

CADRAN des CENTAINES ©

CADRAN ELECTRICITE ©

CADRAN LIEUX SACRÉS ©

NEUTRE NEGATIF POSITIF ©

CADRAN ORIGINE©

CADRAN PARANORMAL ©

CADRAN TRAITEMENTS ©

CROMLECH ©

Table de mesures ©

DISQUE EQUATORIAL ©

ELLIPSE ©

SIGNE de FORMOLOGIE©

LE FLAMBOYANT ©

LOBE ANTENNE ©

PAIRE d' ANTENNES ©

PENDULES HEBRAIQUES©

PENDULES NUMERIQUES ©

PYRAMIDE OUVERTE©

PYRAMIDE P.S.O. ©

PYRAMIDE TRONQUEE©

PYRAMIDES PROGRESSION ©

LONGUEUR D'ONDE ©

     

.

      plans.1.gif

  Le tracé de l'ellipse sera fait sur une feuille de contreplaqué selon le modèle ci-dessus et les traits du périmètre extérieur gravés à la pointe sèche.
Les quatre points terminaux des axes ainsi que le point central seront percés.
Le centre du cercle de gauche ne débouchera pas. L'on dit que ce sera un « trou borgne ».
Le centre du cercle de droite sera simplement tracé.
La flèche est indispensable car cette ellipse devra être orientée lors de son utilisation.

Retour

.

plans.2.gif

   

Toujours sur une planche de contreplaqué léger nous marquerons un centre, puis une circonférence sur laquelle nous tracerons d'abord deux axes se coupant à 90°. En rejoignant les quatre points nous obtiendrons un carré inscrit. Puis en reportant le rayon depuis le haut de l'axe central nous pourrons tracer un triangle équilatéral ainsi qu'un hexagone.
Nous continuerons par le tracé permettant l'obtention d'un octogone.  
Nous pourrons graver les traits à la pointe sèche et peindre les traits de couleurs différentes pour souligner les figures géométriques inscrites au cercle.  
Cette planche va nous permettre d'expérimenter les différentes formes de cromlech en n'oubliant jamais les deux critères fondamentaux :
-         l'inscription dans un cercle bien marqué
-         l'existence d'un pion central.
 

Retour  

.

  plans.3.gif

Cette règle,toujours réalisée en collant son édition à l'imprimante sur un carton léger fera partie de notre équipement de base car utilisée à toutes occasions.  
Nous nous apercevrons rapidement que 8 mètres est la longueur d'onde de tout ce qui « vit » d'une façon normale et il faudra nous inquiéter vivement de tout individu mesuré en dessous de 6 mètres.  
Les premières graduations entre 0 et 5 sont très rarement obtenues car elles intéressent des individus entrés dans une vie végétative, naturelle ou provoquée.  

Retour

.

plans.4.gif

   

Ce cadran permettant de vérifierl'état POSITIF NEGATIFou NEUTRE nous sera d'une grande utilité. Il peut être réalisé individuellement ou regroupé comme il est expliqué dans TABLE DE MESURES.  
Dans tous les cas nous le reproduirons sur une feuille de carton suffisamment rigide et nous veillerons à le plastifier.
  Un modèle plus petit peut être réalisé pour être placé dans leportefeuille à fin de l'avoir en permanence sous la main.

Retour

.

plans.5.gif

  Cette règle est la reproduction grossière du Biomètre de BOVIS.
  Nous aurons à l'utiliser fréquemment, d'où l'obligation de la plastifier
  Elle se complète par les deux cadrans de BOVIS également décrits dans ces pages.

Retour

.

plans.6.gif

  La construction de cette pyramide sera réalisée en tout début de nos expériences pour nous permettre de vérifier l'existence des vibrations agissant à l'intérieur des pyramides.
  Il faut tracer, conformément à la partie limitée par les pointillés, deux dessins symétriques chacun sur une feuille de format A4 dont on se servira du petit côté de 21 cm comme base de notre pyramide.
Le rectangle fera donc 21 cm sur 10.5 de hauteur (puisque c'est la moitié de la base carrée de notre future pyramide).
Le triangle du dessus sera tracé avec un compas ouvert à 19.6 centimètres.
  Le découpage de ces deux parties étant effectué, il suffira de rassembler les deux demi-bases par une bande de papier collant et de relever les triangles en prenant soin de mettre un point de colle sur leurs pointes jointes.
  Nous disposerons alors d'une pyramide ouverte sur deux côtés pour y déposer nos éventuels produits à momifier, en prenant soin de bien l'orienter.
  Nous pourrons de même réaliser des pyramides squelettes en fil de fer, ce dernier servant à marquer la base et les arrêtes de nos constructions.

Retour

.

plans.7.gif

  DISQUE EQUATORIAL. Sa construction est relativement facile.
Il suffit de se procurer de préférence un contre-plaqué de 2 cm d'épaisseur, sur lequel on tracera une circonférence de 30 cm de diamètre. Le point central sera percé de part en part et nous graverons à la pointe du couteau (ou à l'appareil à pyrograver) deux diamètres complets se coupant à 90°.
Sur le périmètre extérieur nous tracerons deux cercles pour délimiter deux bandes de 12 mm de large (donc avec un rayon de 138mm et un de 126mm).
A l'aide d'un rapporteur nous tracerons sur la bande extérieure des graduations chaque 5 degrés de façon aussi régulière que possible.
Même opération sur le bord du cercle intérieur mais chaque 15 degrés .
Contre le plus petit cercle nous tracerons les nombres relatifs aux degrés, mais de 15 en 15 seulement pour faciliter la lecture. Nous aurons donc un point 0 (ou 360) que nous considérerons comme le NORD de notre appareil.
Nous découperons selon le plus grand cercle (celui de 30 cm) pour obtenir notre disque équatorial qui va se révéler être un véritable émetteur d'ondes de forme.
De plus nous tracerons une flèche au 180, pour bien montrer que c'est là que vont sortir les énergies.
  Nous prendrons un morceau de fil électrique dénudé de 1 ou 2 mm de diamètre pour faire une aiguille. A une extrémité nous couderons à 90° une longueur de 1,5 cm et taillerons l'autre extrémité pour que, une fois la petite longueur introduite dans le centre, nous ayons un léger dépassement de la pointe hors du bois.

  Retour   

.

plans.8.gif

 

Ce cadran, comme pratiquement tous les cadrans que nous vous proposons de construire, permet d'obtenir la réponse à la question posée sur un thème bien défini.
Ici il s'agit de rechercher la cause de la pollution électrique détectée grâce au cadran ORIGINE .

Retour  

.

 

 plans.9.gif

 

Ce cadran, comme pratiquement tous les cadrans que nous vous proposons de construire permet d'obtenir la réponse à la question posée sur un thème bien défini.
Ici il s'agit de rechercher la cause de la pollution détectée lors de l'inventaire du site à examiner.

Retour  

.

 

  plans.10.gif

    Ce cadran, comme pratiquement tous les cadrans que nous vous proposons de construire permet d'obtenir la réponse à la question posée sur un thème bien défini.
Ici il s'agit de rechercher la façon de traiter les lieux à remettre positifs.  

Retour  

.

 

  plans.11.gif

  Ce cadran sera utilisé lors des recherches de pollutions par des causes paranormales.

Retour  

.

 

  plans.12.gif

 

Les traitements à apporter pour rendre les lieux positifs seront aisément reconnus par l'usage de ce cadran. 

Retour  

.

plans.13.gif

plans.14.gif

La pyramide que nous allons construire n'aura pas l'aspect extérieur des pyramides habituelles. Nous allons en effet accumuler les effets de plusieurs générateurs d'ondes de formes.
Nous allons tracer et découper un cercle de 100 mm de diamètre sur une planchette de bois de faible épaisseur. Nous prendrons soin de bien marquer son centre.
Depuis ce dernier nous allons tracer un autre cercle de 80 mm. Sur ce cercle de 80 mm de diamètre nous tracerons un octogone régulier.
Les points apparents sur le cercle de 80 mm seront percés de trous destinés à recevoir des tiges de 320 mm de longueur.
5 mm de ces tiges seront enfoncés dans les logements de la rondelle de base de 100 mm de diamètre.
Un cône de 80 mm de hauteur sera obtenu en roulant un triangle de papier. Ce cône viendra coiffer les extrémités supérieures des tiges.
Une rondelle de bois de faible épaisseur sera découpée et posée sur la base de façon à isoler de cette dernière les objets venant à y être déposés.

Retour

.

plans.15.gif

  Il existe dans le commerce des rade-master avec poignée et l'on peut même trouver un modèle pliant qui peut être mis dans la poche.
  Pour en fabriquer à peu de frais :
  Nous nous procurerons une tige en laiton ou autre métal,de 3 ou 4 mm de section, de 1 mètre de longueur que nous couperons en deux parties égales.
  Chaque brin ainsi obtenu sera plié à 90° de façon à obtenir une poignée de 15 cm et une partie horizontale de 35 cm.
  Le fait d'enfiler une paille à limonade en plastique autour de la poignée permet à l'antenne de tourner très aisément autour de son axe, facilitant ainsi sa tenue.

 

.

Retour  

.

plans.16.gif

   

    Comme pour le rade-master, l'on se procurera une tige en laiton de 3 ou 4 mm de diamètre que l'on tordra de façon à former un ovale.
Un tube provenant d'un circuit d'évaporation d'un frigo réformé peut faire l'affaire puisque la qualité du produit n'entre pas en jeu dans son utilisation.
  L'on peut également prendre une tige de bois et coller sur ce manche improvisé un ovale (plein) de plastique ou de carton.

Retour 

.

 

plans.17.gif

 

Passons maintenant à une autre construction.
Nous nous procurerons vingt-quatre petites boites (vides) de pellicules chez notre photographe. Il en a toujours un stock par devant lui. L'idéal serait d'en posséder douze blanches pour la zone directe de notre disque équatorial et douze noires pour la zone inversée.
  Nous percerons le fond et le couvercle de chaque boite pour permettre le passage d'un fil (de préférence un fil de coton à repriser, replié deux ou quatre fois sur lui-même et arrêté à chaque extrémité par un nœud de huit).
Ne faites pas des longueurs exagérées puisque cinq ou six centimètres de fil suffisent à l'extérieur de la boite !
Le fait de traverser la bobine permet dans certains cas d'utiliser le pendule la tête en bas et la base en haut .
Il ne nous reste plus qu'à coller sur le flanc de chacune de nos 24 bobines une étiquette portant chacune un numéro de 0 à 360, et ce de 15 en 15.

Retour  

.

 

plans.18.gif

 

  Nous allons reprendre le compas et la règle pour construire une pyramide dont nous supprimerons le pyramidion.
Cette opération s'effectue en prenant modèle sur le dessin ci-contre dont la simplicité se passe de commentaire.
  Nous construirons deux pyramides tronquées sur le même modèle avec des dimensions identiques en préférant le carton fort à la feuille de bristol parce que nous serons appelés à lui faire supporter des efforts de manipulation.
  Dans la première construction nous laisserons la quatrième face absente pour nous permettre la présentation du pendule à l'intérieur de la pyramide.
  Dans la seconde nous découperons (avant pliage) à l'emporte-pièce de 3mm de diamètre deux trous identiques, l'un dans le centre de la base, l'autre dans le centre de la base du pyramidion subtilisé. En l'absence d'emporte-pièce une pointe fera l'affaire.

Retour  

.

  plans.19.gif

   

      Comme tous les cadrans, celui-ci sera reproduit ou édité, éventuellement plastifié et placé au-dessus du second cadran BOVIS.

Retour

.

plans.20.gif

    Comme tous les cadrans, celui-ci sera reproduit ou édité, éventuellement plastifié et placé au-dessous du second cadran BOVIS. Nous disposerons alors, d'un ensemble permettant d'aller de 0 à 3.980.000 UB!

Retour

.

plans.21.gif

coefficient ..... base ..... arrête

0,70 ..... 21 ..... 14,70

0,80 ..... 21 ..... 16,80

0,82 ..... 21 ..... 17,22

0,84 ..... 21 ..... 17,64

0,86 ..... 21 ..... 18,06

0,88 ..... 21 ..... 18,48

0,90 ..... 21 ..... 18,90

0,92 ..... 21 ..... 19,32

0,95 ..... 21 ..... 19,95

1,00 ..... 21 ..... 21,00

1,10 ..... 21 ..... 23,10

1,20 ..... 21 ..... 25,20

Nous allons reprendre la question des pyramides, en essayant de mesurer différentes constructions ou plus précisément différentes pyramides ayant toutes en commun une base carrée identique.
Par contre nous allons faire varier la dimension de l'arrête de nos pyramides.
Nous insistons sur l'arrête et non pas la hauteur, ceci pour simplifier le tracé de nos constructions.
Nous nous procurerons des feuilles de bristol ou de carton léger pour procéder comme déjà décrit en vue d'obtenir des pyramides ouvertes sur deux faces.
Le tableau ci-dessus nous permettra de réaliser nos découpages sans perdre le temps à de fastidieux calculs.
Sur la douzaine de tracés proposés, nous nous apercevons que le premier ne permet pas de joindre les deux extrémités du sommet. Nous venons de faire la preuve que nous commençons bien nos expérimentations avec la pyramide la plus « écrasée » possible avec le rapport 0.80.

Retour

.

plans.22.gif 

 

  L'on tracera deux cercles avec leur centre.
L'un des cercles comportera le diamètre et son prolongement, (attention, danger)
l'autre le prolongement,seul. Ce dernier est bénéfique !  

Retour  

.

 

plans.23.gif

    Facile à réaliser, c'est ce cadran qui servira à mesurer, non seulement les unités jusqu'à 100, mais le plus souvent les pourcentages.  

Retour

.

   

  plans.24.gif

      Rien de plus simple puisque l'alphabet sert de repères à ce cadran destiné à mesurer les compatibilités principalement entre individus.  

Retour

.

Pour obtenir une TABLE DE MESURES nous découperons et collerons sur un même feuillet les différents cadrans ci-dessous.
De cette façon, nous aurons la possibilité de mesurer facilement :
l'état neutre, positif ou négatif de la chose
le nombre de zéro à ajouter à nos mesures en fonction de la puissace aritméthique
le chiffre des centaines
celui des dizaines
celui des unités

Cadran de l'état .

plans.26.gif

Cadran des puissances.

plans.27.gif

Cadran des centaines .

plans.28.gif

Cadran des dizaines .

plans.29.gif

Cadran des unités .

plans.30.gif

 

Table de mesures Nous collerons cette feuille éditée en format A4 sur une feuille de bristol que nous plastifierons si possible car cette pièce va être utilisée fréquemment lors de nos expériences.
La cadran du haut servira essentiellement à la détection de la chose mesurée. En effet, grâce à lui, en présentant notre pendule généraliste sur le point central du cadran nous aurons l'indication d'un état NEUTRE ou bien POSITIF ou BENEFIQUE si le pendule se situe à droite, et NEGATIF ou NOCIF dans le cas contraire.
Le cadran immédiatement au-dessous nous permettra de savoir si le restant de la mesure doit être lue en unités, en milliers, en millions, en 10 puissance 9 ou puissance 12 ou puissance 15.
Le pendule sera présenté sur le cadran des centaines, puis des dizaines et enfin sur celui des unités.
Cette TABLE DE MESURES a été retenue pour permettre de lire des vibrations élevées de façon très rapide.
ATTENTION : elle ne se veut nullement concurrente de la règle de BOVIS .

Retour

.

             

plans.31.gif  

Retour

   Ce symbole est directement extrait des pierres sculptées ornant les parties supérieures des fenêtres de nos cathédrales gothiques de style flamboyant.
Nous retiendrons comme modèle celles tournant dans le sens direct.  
Nous allons tracer sur une feuille de papier machine sans réglure le dessin comme ci-dessus. Nous le reproduirons deux fois de manière à ce que, une fois collé sur du carton nous disposions de deux faces tracées, l'une sur l'avant, l'autre sur l'arrière.
Il nous sera facile de découper le carton et de le monter sur un petit socle de manière à ce que l'ensemble se tienne vertical.  ATTENTION ! en définitive, nous venons de décrire un TRYSKEL pas à gauche

.

plans.32.gif

plans.33.gif

plans.34.gif

        Comme pour les pendules numériques,nous nous procurerons TROIS petites boites (vides) de pellicules chez notre photographe. Il en a toujours un stock par devant lui.
  Nous percerons le fond et le couvercle de chaque boite pour permettre le passage d'un fil (de préférence un fil de coton à repriser, replié deux ou quatre fois sur lui-même et arrêté à chaque extrémité par un nœud de huit).
  Ne faites pas des longueurs exagérées puisque cinq ou six centimètres de fil suffisent à l'extérieur de la boite !
Le fait de traverser la bobine permet dans certains cas d'utiliser le pendule la tête en bas et la base en haut .
  Il ne nous reste plus qu'à coller sur le flanc de chacune de nos 3 bobines une étiquette portant chacune son propre signe : MAGIE VIE ESPRIT.   Retour