Sommaire© Il faut du temps pour réfléchir aux questions que l’on se pose … pour progresser dans le raisonnement permettant d’y voir un p

Réponses aux questions du mois de Mai 2005

 

Il faut du temps pour réfléchir aux questions que l’on se pose … pour progresser dans le raisonnement permettant d’y voir un peu plus clair. Evidemment aucune certitude ne peut résulter de pareille démarche, seul le temps (encore lui) permettra de vérifier le bien-fondé des options finalement retenues !

 

Je pense, comme grand nombre d’entre nous, que l’action individuelle, s’ajoutant à celle de son voisin, peut avoir une incidence réelle et concrète sur la marche des événements. Sans prétendre vouloir changer la course de la planète, il est vraisemblable que le total des (bonnes) intentions favorise les processus déjà engagés.

 

Par contre, je crois pouvoir avancer qu’il n’y a pas de relation directe entre les mesures obtenues dans l’observation des changements des divers champs et les grands cataclysmes dont je pensais pouvoir prédire l’arrivée.

 

 Il y a tout simplement que ces énormes énergies qui arrivent sur la Terre devaient être prévues depuis longtemps et que maintenant notre planète serait prête à les accueillir. Depuis son origine elle a eu des soubresauts, elle en aura d’autres, mais résultant uniquement  de son évolution propre. Les mouvements tectoniques se poursuivent, des séismes et d’autres tsunamis qui en découlent se présenteront certainement dans les prochaines années, mais, encore une fois, sans être la conséquence des variations extérieures.

 

Il semblerait que la terre devrait être considérée comme un être jeune en pleine croissance. Peut être est-elle en train d’atteindre un paroxysme d’évolution. Chaque fois sur le plan physique il y a quelque chose d’énorme, remettant en cause le mental de l’humain. Il faut qu’il en passe par là. Cela lui permet de réfléchir.

 

Nous ne sommes pas à l’abri de ces manifestations logiquement attendues bien que redoutées. Pour sûr qu’il y aura des séismes, des inondations entraînant des pertes humaines que l’on peut estimer , en les totalisant d’ici 2012, comme devant atteindre entre 3 et 4 millions d’individus. Ce chiffre peut sembler énorme en première lecture … alors qu’il apparaît comme pouvant être retenu si l’on tient compte de la totalité de la population du globe.

 

L’on peut d’ailleurs inclure dans cette estimation, non seulement les pertes reliées directement aux cataclysmes naturels, mais également les pertes résultant de la crainte qu’ils vont susciter, l’angoisse menant facilement l’homme d’aujourd’hui à la dépression, au suicide, à des défaillances cardiaques … ceci venant s’ajouter au risque d’explosion de tous les nouveaux virus, les plus redoutables étant ceux créés volontairement par les hommes ayant un esprit plus ou moins malfaisant ou dérangé ! 

 

Je me suis arrêté de compter lorsque mes mesures ont atteint puissance 999. Je pense que cela est le chiffre maximum tolérable et compréhensible. Maintenant il faut appliquer le retour à 10 puissance 1. Il nous faudra conserver en arrière-plan le chiffre de la puissance maximale 999.  Mais ce 999 est à considérer comme autre, un peu comme ce qui précède une transformation. Maintenant non seulement la transformation a commencé, mais de plus elle est active depuis quelques mois.

 

Il nous faut donc commencer à 1 de ce nouvel état de conscience qui ne va faire que s’accroître et transformer toutes choses … car la conscience humaine, en augmentant, va faire croître tout ce qui l’entoure, à savoir : le minéral, le végétal et le règne animal, comme nous avons déjà pu le constater en traçant les auras de chaque règne, dont les dessins sont parfaitement semblables à ceux de l’humain. Un peu comme s’il nous fallait admettre que ce qui arrive se traduirait par une espèce de chemin commun, comme une ronde, et que cette ronde ne serait reconnue uniquement que par les humains ultra-sensibles qui nous entourent.

 

L’on peut imaginer que la puissance 999 étant comptabilisée, nous devrons passer à un autre niveau, nous hisser sur un autre plan, à la fois des choses observées et des mesures faites. Un peu comme si la Mutation en cours agissant sur les humains allait nous faire atteindre le seuil d’un autre niveau, différent du nôtre actuel, et découvrir  après un palier plus ou moins court (dans le temps), une autre période d’accélération intéressant une ou plusieurs générations poursuivant cette lancée dans une croissance pratiquement infinie. Un peu comme si 2012 se présentait non pas comme une finalité, mais une étape !

 

En tout cas, le vrai début a déjà commencé, et les puissances vont aller en  augmentant, pourquoi pas, jusqu’à une prochaine étape de montée de la conscience. La conscience va s’élever vers un plan astral le plus haut possible, mais il y aura une étape  où la conscience va entamer le processus au niveau de la conscience du mental. Cette supputation, je la ressens personnellement comme devant se réaliser vraiment.

 

Il est facile d’imaginer que nous sommes en train d’accéder à un état d’esprit différent, l’Homo Sapiens prenant conscience de son environnement, également  de lui-même, car il ne vivait jusqu’à hier que d’une manière physique,  instinctive, Il  commence à prendre conscience de son individualité, tout en étant une unité avec tous les autres humains de la planète. La multiplication des moyens de transport comme ceux de transmission des sons et des images, et ce en temps réel, lui permettent de concrétiser tout ceci jusqu’au point de lui faire apparaître comme inéluctable et, de plus, parfaitement naturelle, cette évidence : nous sommes tous frères !

 

Tout cela amène à une Unité et élève le plan de Conscience de l’Homme vers un plan beaucoup plus Universel, et cela ne peut aller qu’en augmentant, un peu comme s’il était obligé de passer d’abord sur un plan de Conscience Humaine pour déboucher sur un plan de Conscience beaucoup plus large, qui serait un plan de Conscience disons Solaire avant d’arriver au plan supérieur de la Conscience Cosmique … ce raisonnement et ces appellations poétiques étant là pour nous permettre de mieux préciser notre pensée en illustrant les propos précédents sur les différents niveaux à venir.

 

L’on peut penser que l’étape nous menant au niveau Solaire peut avoir des temps de réalisation plus ou moins longs, le Niveau Cosmique ne venant qu’après plusieurs générations qui devront travailler, pour évoluer spirituellement  et permettre ainsi à l’Homme de comprendre qu’il n’est pas seul dans l’Univers.

 

Mais l’Homme n’arrivera à cette conscience Cosmique que dans la mesure où il prendra conscience de sa valeur, de son Être,  de son état divin  et de l’état divin de Tout ce qui l’entoure, de la pierre à l’animal, en passant par la Mer qui contient tant de richesses, car la Mer est certainement d’un enseignement extrêmement important pour l’homme du futur. Peut-être contient-elle son passé, son présent et son futur, qui sait ?

 

Il est important de franchir les étapes une à une. L’étape qui est en ce moment même en train de se franchir est la première étape, l’étape la plus importante car c’est une étape où la prise de conscience est la plus difficile pour l’être humain brutalement confronté à sa réalité divine, à sa réalité d’Être conscient, d’Être vivant, vivant sur tous les plans. Tout cela parce qu’il a, jusqu’à présent, eu trop l’habitude  de vivre sur un environnement personnel se limitant au plan physique, compliquant énormément son passage à cet état de conscience qui est le plus déterminant.

 

Dans cette hypothèse se pose alors la question de savoir si l’Humanité entière est apte à franchir ce pas.

Malheureusement tous les êtres ne souhaitent pas devenir conscients et l’on peut penser qu’il y aura beaucoup de personnes qui choisiront de revenir se re-incarner et qui donc choisiront de partir.

 

Toute l’Humanité va atteindre un certain plan de « conscience obligatoire », un peu « forcé » un peu comme s’il s’agissait d’une mode lancée par une majorité dirigeante, agissant autant par l’exemple que  par les discours. Mais il restera toujours un nombre qui restera dans l’ombre, et donc ce n’est pas une majorité absolue qui va atteindre cet état de conscience. Ceci risque même de créer une scission, mais cette scission ne sera peut-être pas apparente à l’œil nu car elle sera de nature subtile. Certains, se parant d’un aspect de conscience uniquement parce que cela sera enseigné, mais sans que cela soit vraiment intégré pour d’autres.

 

En définitive je me crois obligé de continuer à mesurer les changements en cours, en ouvrant encore davantage le panel examiné puisque devant toucher un ensemble de choses. C’est un programme de travail devenant chaque jour de plus en plus vaste. Heureusement que, n’ayant pas vocation de convaincre, je me borne à publier sur le site mes observations et mes mesures uniquement pour les faire partager à ceux qui s’intéressent à notre devenir !

Montpellier le 1er juin 2005

début©