sommaire © Parlons PUISSANCES

Parlons PUISSANCES

 

Ceci ne se veut pas un cours de rattrapage en mathématique, mais une simple explication, une mise au point indispensable pour comprendre ma façon de transcrire le résultat de mes mesures lorsque celles-ci atteignent des niveaux très haut.

 

Vous serez d’accord avec moi pour admettre que nous ne sommes pas habitués à nous exprimer en valeurs numériques dépassant le million. Nous devons faire un effort pour assimiler l’importance d’un milliard et que la notion de puissance ne nous est pas familière.

 

La puissance d’un nombre donné est parfaitement illustrée par l’habituelle élévation au carré. Nous savons tous que 2 élevé au carré donne 4 et que 3 au carré a 9 pour résultat. Ceci pourrait s’exprimer par 2 à la puissance 2 donne 4 et 3 à la puissance 2 a 9 pour résultat.

 

J’attire votre attention sur le fait que, pour faciliter l’écriture des tableaux, j’ai été amené à utiliser l’usage de 10 puissance xxx. Pour comprendre la différence avec ce qui est écrit au paragraphe précédent, retenons que 2 par 10 à la puissance 2 nous donnera 200 et 2 par 10 à la puissance 3 nous donnera 2.000.

 

Pour illustrer encore davantage mes propos, je vous propose de parcourir rapidement les différentes valeurs des puissances de 10 … en précisant que vous allez rencontrer des p999 qui signifieront 10 puissance 999 !

 

P

10

2

100

3

1 000

6

1 000 000

9

1 000 000 000

12

1 000 000 000 000

15

1 000 000 000 000 000

18

1 000 000 000 000 000 000

21

1 000 000 000 000 000 000 000

24

1 000 000 000 000 000 000 000 000

27

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000

30

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

33

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

36

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

39

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

42

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

45

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

48

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

51

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

54

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

57

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

60

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

63

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

66

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

69

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

72

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

75

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

78

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

81

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

84

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

87

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

90

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

93

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

96

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

99

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

102

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000

 

Par manque de place, le tableau est limité à 10 puissance 102 … imaginez ce que représenterait en longueur la puissance 999 !

 

Aller au-delà ne signifierait plus grand chose pour notre compréhension.  Pourtant j’avais besoin de noter des valeurs encore supérieures. C’est pour cette raison que j’ai posé le problème de la façon suivante :

 

o       je prends comme limite supérieure de valeur le nombre 100.

o       Cette valeur 100 sera mesurée comme telle dans la période de fin de croissance de l’évolution

o       Je mesurerai donc en pourcentage les valeurs intermédiaires au fur et à mesure du déroulement du calendrier

o       Il se peut que je rencontre au fil des jours, des périodes égales ou supérieures à cette notion de valeur définitive

o       Je m’appliquerai à noter deux chiffres après la virgule pour être plus précis dans mes mesures

 

Conclusion :

Il ne faut pas être surpris de rencontrer dans les pages suivantes des pourcentages dans l’estimation des grandeurs mesurées que ce soit sur le plan du Tellurique ou du Cosmique.

 

            Montpellier le 20 avril 2005

début ©