Sommaire L’EAU

L’EAU

 

Parce que je redoutais que mon esprit curieux me fasse perdre trop de temps en allant sur le NET, et bien que pratiquant l’informatique depuis ses débuts, j’ai longtemps hésité entre la publication d’un livre et l’ouverture d’un site !

 

Parce que je me suis aperçu que chaque semaine apportait sa page supplémentaire de comptes-rendus, je me suis lancé sur la toile … bénéficiant  en prime de contacts avec des passionnés de toutes nations … à condition qu’ils pratiquent la langue de Molière.

 

La lecture des pages publiées présente une difficulté  double, du moins à mes yeux :

 

… et je ne parle pas de l’accumulation de réflexions et observations sur des sujets plus ou moins connexes … ou franchement étrangers à celui choisi par le lecteur au départ.

 

C’est en réfléchissant à tout ceci que, ne disposant pas du temps nécessaire à ordonner tout l’ensemble contenu dans le site, je me crois obligé d’afficher le petit tableau ci-dessous, permettant de s’y retrouver sans trop en oublier en chemin :

 

§          dessin lisible du revivificateur

 

 

La conclusion c’est que, du moins pour le moment, je considère avoir fait le tour du problème en ce qui concerne l’Eau … pour ce qui est de son application à l’obtention d’une Eau Organique parfaite … l’étude d’avril dernier me le confirme.

 

 Reste encore à travailler sur la pollution de l’Eau de la ville par les antennes téléphoniques ainsi que celle des algues des piscines et eaux stagnantes

 

Je me permets d’insister sur quelques points :

 

 

Montpellier le 21 juin 2008

 

 

 

 

 

 

début